Analyser la présence online de vos concurrents

[fa icon="calendar"] 12 octobre 16 03:44 / by Thomas Gadroy

Avant de lancer la création ou le redesign de votre prochain site internet, il serait judicieux de jeter d’abord un oeil à vos concurrents directs.

C’est un excellent moyen de collecter des insights : ou, en bon français, de trouver l’inspiration et de découvrir de nouvelles manières efficaces de séduire vos visiteurs.

Vous en profiterez pour cerner où et comment vos concurrents communiquent mieux que vous (et ce que vous pouvez en apprendre pour améliorer votre propre communication).

En jouant le rôle de l’un de vos propres clients et en interagissant avec le site, vous observerez probablement des travers et des erreurs à ne pas reproduire sur votre propre site.

Enfin, à un plus haut niveau, l’analyse concurrentielle du webmarketing de vos concurrents peut vous permettre de récolter des data précieuses sur lesquelles fonder vos décisions (plutôt que de vous baser sur des hypothèses et suppositions).

Mais dans cet article, nous allons volontairement mettre de côté les aspects plus techniques ou complexes tels que le SEO et la data.

Nous allons nous concentrer sur ce que vous pouvez vous-même observer facilement sans autre outil qu’une connection internet ainsi qu’une liste de vos concurrents directs.

Déroulement d’une analyse concurrentielle efficace

Cet examen de vos concurrents peut avoir un côté ludique. Pour éviter de vous disperser, nous vous recommandons de suivre le processus suivant.

  • La suite de l’article va vous aider à analyser un par un les différents aspects clés de la présence online de vos concurrents
  • L’objectif principal est de noter pendant votre exploration toutes les idées qui pourraient être utiles à votre nouveau site
  • Notez chacune de vos découvertes, mais de la manière la plus simple et rapide possible : il s’agit de les centraliser sans y passer inutilement du temps

#01 Le site internet de votre concurrent

site-concurrent.png

Bien souvent le coeur du dispositif webmarketing : analysez-le d’abord en jouant le rôle de l’un de vos propres clients et en imaginant ses réactions lors de la navigation.

Demandez-vous par exemple :

  • Quels éléments du site (arguments, messages, mise en page, identité visuelle, fonctionnalités, atmosphère générales, etc.) me plaisent ? Me sont utiles ? Me paraissent convaincants ? M’influencent ?
  • Lesquels au contraire sont confusants ? Quelle information ai-je du mal à trouver ? Quels éléments m’inspirent des doutes sur cette société ?

Ensuite, examiner plus en détails les points suivants.

Les informations présentées sur le site sont-elles suffisamment détaillées, sans pour autant aboutir à des pages trop chargées ?

La navigation est-elle intuitive ? Ou avez-vous besoin de revenir en arrière pour trouver les informations que vous cherchez ? Vous sentez-vous perdu sur le site ?

Des invitations à interagir (demande de démo, prise de contact, être rappelé, télécharger une étude de cas, etc.) sont-elles stratégiquement placées sur chaque page du site ?

Votre expérience sur le site est-elle perturbée ? Par des interruptions intempestives (popup intrusives), temps de chargement excessifs, animations qui n’apportent rien à la navigation mais la retarde, textes peu clairs qu’il vous faut relire pour mieux comprendre, etc.

Enfin, résumez vos découvertes dans deux colonnes : “Que font-ils bien ?” et “Que font-ils mal ?”.

#02 Sa présence sur les réseaux sociaux

social-media.png

L’activité d’une société sur les réseaux sociaux est révélatrice de sa stratégie mais surtout de la réceptivité de son marché.

Examinez par exemple les éléments suivants.

Les plateformes : Sur quels réseaux est-il présent ? Participe-t-il sur LinkedIn et Facebook avec la même assiduité ? Quelles plateformes semble rencontrer le plus de succès (en nombre de followers, en interactions de ceux-ci avec la société, etc.)

Les billets postés : observez le type de médias (photo, texte, message, vidéo, etc.). Leur source (Uniquement des actualités de votre concurrent@ ? Ou des articles provenant de sources diverses pouvant réellement intéresser ses clients). La tonalité des messages. Les heures de partage. L’adéquation de ces publications : se contente-t-il de promouvoir ses produits/services ? Ou diffuse-t-il réellement des sujets intéressants pour interagir avec ses clients potentiels ?

Les réactions de l’audience. Au-delà du nombre de followers, quels sont leurs profils et quelle est la qualité des interactions : passives (like, etc.) ou actives (les utilisateurs commentent, répondent, etc.)

Si la stratégie de votre concurrent vous paraît pertinente et bien menée, mais que, d’un autre côté vous observez aussi qu’il semble obtenir très peu de résultats grâce à celle-ci, c’est peut-être que le social media n’est pas le canal le plus efficace pour votre marché.

#03 Les contenus qu’il publie sur la toile

blog-wordpress.png

La présence en ligne d’une entreprise est conditionnée par les contenus qu’elle diffuse sur la toile : études de cas, ebook, news, articles de blog, etc.

C’est grâce à ces contenus qu’une entreprise peut espérer attirer, convertir et fidéliser de nouveaux clients.

Article associé : 4 exemples brillants d’Inbound Marketing par des SaaS

Prenez quelques minutes pour examiner :

  • Le type de contenus que publie votre concurrent (dispose-t-il d’un blog, d’études de cas, etc. ?)
  • Leur qualité, la richesse de l’information, l’originalité de l’angle sous lequel le sujet est abordé
  • La fréquence de publication
  • La qualité et la régularité de sa newsletter (inscrivez-vous à celle-ci)

#04 Les cibles visées

internaute.png

Les internautes sont de plus en plus insensibles aux contenus vagues et généralistes. Seuls les messages et contenus qui ciblent précisément leurs besoins ont aujourd’hui une chance sur la toile.

La finesse avec laquelle votre concurrent cible ses clients types est un bon indicateur de la maturité de sa stratégie online. Et en examiner les traces peut vous faire découvrir des opportunités intéressantes que votre concurrent à négligées ou sur lesquelles vous êtes plus légitime.

Selon votre examen du site internet, quel est le profil type que votre concurrent cherche à séduire ?

Sur quelles expressions et mots-clés cherche-t-il à se placer ? Examinez en particulier celles utilisées :

  • dans les résultats de moteurs de recherche,
  • dans les titres des pages du site,
  • en gras dans les pages.

Quels arguments reviennent le plus souvent ? A quel type de profils de clients ces arguments sont-ils destinés ?

Votre concurrent ignore-t-il des segments du marché que vous devriez tenter de séduire sur votre prochain site ? Comment allez-vous vous différencier sur vos cibles communes ?

Terminez par une synthèse de vos découvertes

Ce document deviendra une mine d’idées pour améliorer et optimiser votre projet.

Examiner la présence online de vos concurrents vous offrira l’une des 8 informations que vous devez impérativement récolter avant de lancer le redesign de votre site.

Téléchargez la checklist ci-dessous pour découvrir les 7 autres.

New Call-to-action

Thomas Gadroy

Publié par Thomas Gadroy

Adepte de content marketing, de copywriting, de growth hacking (et de bien d’autres termes anglais en “-ing”), Thomas est chef de projet au sein d'Impala Webstudio.

Recevez les nouveaux articles directement dans votre boite mail

Vous avez un projet,
nous avons les expertises.

Profitez d’un échange sans engagement de 15 min avec l’un des Impalas.

Contactez-nous