Les avantages du Growth-Driven Design et du launchpad pour la refonte de votre site

[fa icon="calendar"] 17 août 16 03:58 / by Thomas Gadroy

Le Growth-Driven Design offre décidément des solutions bien pratiques aux problèmes que pose l’approche traditionnelle.

Le launchpad, en particulier, permet de réaliser une première version de votre site en moins de 60 jours en se concentrant sur les items (pages, contenus, fonctionnalités, etc.) indispensables aux objectifs que le site s’est fixé.

Ce fonctionnement peut à tort laisser penser que le Launchpad est un compromis : une version dégradée ou temporaire du site final. Ce n’est absolument pas le cas.

Explications sur ce qu’est réellement le launchpad.

La place du launchpad dans le Growth-Driven Design

Vous avez probablement déjà entendu, sous une forme ou une autre, le fameux principe de Pareto.

pareto.png

Ce principe (généralement résumé à "20% des efforts produisent 80% des résultats") s’applique bien souvent dans le monde du software et plus particulièrement dans la création et la refonte de sites web.

Nous avons nous-mêmes constaté, au fil de nos collaborations, que dans un projet type, les items réellement indispensables à la réussite du projet ne forment au final qu'une minorité du cahier des charges.

Ce dernier contient une foule d'items non-indispensables à la première version qui sera mise en ligne : certains de ces items sont tout à fait pertinents, mais ne contribuent pas directement à la réussite du projet. 


Le Launchpad permet d’exploiter cet état de fait.

L’idée est de réaliser d'abord une première version du site qui ne comprenne que les items à forte valeur ajoutée : ceux dont nous sommes certains qu’ils contribueront directement aux objectifs fixés.

Le launchpad, mode d’emploi

Pour cela, l’équipe en charge du projet (ce qui implique le commanditaire également) commence par revoir et par lister l’ensemble des items imaginés pour le nouveau site.

Un premier tri permet d’identifier les 20% d’items qui apporteront 80% de la valeur.

Un second tri parmi ces 20% d’items permettra ensuite de séparer les “Must have” des “Nice to have”.

wishlist-nice-have-must-have.png

Pour être efficace, cette sélection ne doit pas s’appuyer sur des hypothèses ou des pressentiments, mais surles informations objectives collectées pendant la phase stratégie. Quelles sont les attentes réelles des visiteurs du site ? Quels contenus ont prouvé qu’ils auraient le plus d’impact sur le visiteur ? Etc.

Elle demande aussi une approche rationnelle de la part des intervenants du projet.

Chaque item doit être sélectionné pour l’impact réel qu’il aura sur le visiteur du site. Il est important de se projeter et de se demander :

Quelles seront les conséquences si nous mettons en ligne cet item le lendemain de la mise en ligne du launchpad ? La semaine suivante ? Le mois suivant ? Dans 6 mois ?”.

Cette réflexion ne sera pas forcément confortable, et nombre d’items seront probablement débattus sur des critères moins qu’objectifs.

Mais le jeu en vaut la chandelle.

Le launchpad augmente drastiquement les chances de réussite du projet

Il offre une plate-forme sûre (chaque item a été choisi objectivement sur la base de son seul mérite) à partir de laquelle l’équipe pourra construire le reste du site progressivement.

Vous évitez ainsi l'écueil qui consiste à tenter de réaliser l'ensemble de la wishlist en une seule fois (avec les risques que cela comporte en termes de dépassement de budget, de dépassement de planing et de faible ROI)

Prenons un exemple concret : vous vous apprêtez à lancer un site vitrine riche en contenus.

Plusieurs rubriques détailleront vos services, vos domaines d’expertise et vos clients. Chaque rubrique contiendra une dizaine de pages.

L’expérience malheureuse de votre entreprise sur le précédent site vous a convaincu qu’il fallait rendre l’ensemble des contenus administrables, y compris sur les pages à la mise en forme complexe (pages qui demanderont davantage d’efforts pour être rendues administrables).

Au total, le prestataire vous indique dans son devis que rendre administrable les contenus compte pour 30% de la note totale.

La question est simple : avez-vous réellement besoin, le lendemain de la mise en ligne à 09H00, de pouvoir éditer vous-mêmes tous les contenus du site ? (Rappelons que ces contenus ont été fraîchement rédigés et validés)

Or l'item "Rendre administrable les contenus du site" aura à lui seul coûté près de 30% du budget total et retardé la mise en ligne de plusieurs semaines. Comment réagirez-vous si vous réalisez après plusieurs mois que vous n’avez finalement aucun besoin de modifier ces contenus ?

Cet exemple peut faire sourire, mais c’est un cas que nous observons régulièrement : un site internet a été rendu entièrement administrable (ce qui a alourdi le budget comme le planning)... mais les contenus n’ont demandé aucun changement pendant les 12 premiers mois.

“Nous ne pouvons pas nous permettre une version inachevée du site”

Lorsque vous pensez à la longue liste d’items que vous avez l’intention d’ajouter au launchpad, vous avez naturellement l’impression que ce dernier est “une version incomplète du site final”.

C’est une illusion. Le launchpad est bel et bien une version aboutie et cohérente de votre site.

Voyez les choses sous cet angle : votre nouvelle maison vient d’être construite, mais elle est pour l’instant équipée de l’ADSL. Et la fibre optique ne sera disponible que dans quelques semaines.

Allez-vous retarder votre emménagement parce que le projet n’est pas “terminé” ?

Un site web n’est jamais complet : c’est un projet vivant, perpétuellement enrichi.


À la seconde où votre launchpad offre davantage de valeur que votre site actuel, vous avez tout intérêt à procéder à la mise en ligne.

Observez objectivement les deux sites côte à côte, l’ancien et le launchpad (ou, mieux, imaginez l’un de vos clients potentiels les découvrant pour la première fois).

Considérez l’ancien site et ses problèmes de référencement, de conversion, d’image, de vétusté, de contenus en désaccord avec votre entreprise actuelle…

Examinez ensuite le launchpad qui offre clairement une meilleure expérience à vos visiteurs.

Selon vous, lequel sera le plus susceptible de vous apporter de nouveaux clients ?

Vous envisagez de refaire votre site internet ?

Découvrez comment se passe la refonte type d'un site en Growth-Driven Design en téléchargeant gratuitement le guide ci-dessous.

New Call-to-action

Thomas Gadroy

Publié par Thomas Gadroy

Adepte de content marketing, de copywriting, de growth hacking (et de bien d’autres termes anglais en “-ing”), Thomas est chef de projet au sein d'Impala Webstudio.

Recevez les nouveaux articles directement dans votre boite mail

Vous avez un projet,
nous avons les expertises.

Profitez d’un échange sans engagement de 15 min avec l’un des Impalas.

Contactez-nous