Les 5 grandes raisons de refaire un site internet... et les pièges qui les accompagnent

[fa icon="calendar"] 05 avril 17 09:00 / by Thomas Gadroy

Depuis la création de l’agence en 2010, nous avons eu l’occasion d’examiner quantité de projets web. Et plus encore de cahiers des charges.

Des organisations de tous types et de toutes tailles. Des porteurs de projets d’horizons radicalement différents. Des secteurs d’activités très variés...

Et pourtant, une constante inébranlable au milieu de toute cette diversité : à chaque fois que nous avons posé la question “Pourquoi avez-vous décidé de refaire votre site internet ?”, nous avons reçu l’une des 5 réponses suivantes (ou, plus précisément, une combinaison d’entre elles).

  1. “Le design est dépassé”
  2. “Les contenus ne sont plus à jour”
  3. “Le site n’est pas optimisé pour le référencement
  4. “Les équipes n’ont pas la main sur les contenus”
  5. “Notre site internet et/ou notre communication digitale ont été négligés trop longtemps : la direction a décidé de se concentrer sur le sujet.”
Vous aussi, peut-être, envisagez de refaire le site de votre organisation et vous vous reconnaissez dans l’une de ces réponses.

Sachez que chacune de ces raisons est parfaitement légitime… mais qu’elle s’accompagne aussi de son lot de pièges (ou de présupposés chez vos collègues et votre direction) qui risquent de conduire votre projet à l’échec si vous n’y prenez pas garde.

L’objectif de cet article est de vous prévenir de ces pièges et de vous proposer des ressources complémentaires pour les contourner.

01. “Le design est dépassé”


Le site internet de votre organisation a été mis en ligne il y a plusieurs années et, à part quelques modifications anodines de contenus, il n’a pas évolué depuis.

Et cela commence à se voir dans le design du site.

Or, les modes et les tendances évoluent. Le site de votre organisation semble aujourd’hui “démodé”, “défraîchi”, “vieillissant” ou “plus du tout en phase avec l’identité dynamique de la société et le marché auquel elle s’adresse” (pour reprendre quelques-uns des termes que vous utilisez le plus souvent dans vos cahiers des charges).

Les pièges d’une refonte pour le design


“Design” est dans le langage courant un terme un peu fourre-tout.

En réalité, derrière ce mot tel que l'emploie la plupart de gens, il y a des notions très différentes (dont certaines n'ont rien à voir avec le design) et il est important d'en avoir conscience : cela vous aidera à y voir plus clair et à mieux gérer votre direction, par exemple quand vous l'interrogerez sur ses attentes pour le nouveau site.

Prenez soin donc de différencier...

  • L'Identité Visuelle de l’organisation. Faut-il refaire le logo ? Simplement l’ajuster afin de le rajeunir ? L’adapter pour la rendre plus compatible avec une utilisation online ? D’ailleurs, votre organisation dispose-t-elle d’une charte graphique claire (une palette de couleur, des polices de caractères, des règles sur la présentation des communications) ?
  • Les Lignes Directrices de l’identité du site. Quelles doivent être les premières impressions du visiteur découvrant le site (moderne, chaleureux, professionnel, etc.) ? Un site esthétique aura besoin de supports visuels (photos, illustrations, etc.). Disposez-vous de ces éléments ou faut-il prévoir leur création ?
  • L’Ergonomie du site. Quels contenus prévoyons-nous pour le nouveau site ? Quelle navigation, quelle arborescence, quels liens entre les pages, quelle disposition des éléments dans chaque page ?

Faire l’état de vos besoins aidera les prestataires que vous consultez à vous proposer un devis plus précis.

Notez également que refaire le design de votre site internet ne résoudra pas le problème de fond.

Dans 5 ans, votre site sera à nouveau démodé, et il faudra le refaire. C’est l’inconvénient de “la méthode traditionnelle”.

Heureusement, il existe des approches alternatives plus modernes pour éviter ce problème, tel que le Growth-Driven Design.

growth-driven-design-concept.png

Ressource : Le Growth-Driven Design expliqué en 4 minutes

02. “Les contenus du site ne sont plus à jour”


Le site internet n’a pas été actualisé depuis sa mise en ligne, il y a plusieurs années, et les contenus ne sont plus du tout en phase avec l’offre, par exemple.

Le piège d’une refonte pour le contenu


Nous le répétons souvent à nos clients, mais c’est parce qu’il s’agit d’une réalité.

La création et la collecte des futurs contenus de votre site seront l’un des principaux challenges (et l’un des plus gros risques) auxquels vous aurez à faire face pendant le projet.
  • La rédaction des contenus prend toujours plus de temps que prévu
  • Les personnes en charge de rédiger les pages ne sont finalement pas disponibles au moment nécessaire, car elles sont prises par leurs tâches et le quotidien
  • Tous les décideurs ne seront pas d’accord sur la meilleure manière de présenter l’offre, l’activité ou encore l’organisation sur le site
  • Les validations se font attendre
  • Afin de gagner du temps, un contributeur ou un décideur reprend tels quels des textes existants ailleurs (plaquette, prospectus, etc.)... ce qui s’avère problématique pour le référencement ou la lecture sur écran et demande encore plus de temps pour être corrigé
Ne sous estimez pas la préparation nécessaire pour l’écriture, la collecte et la validation des contenus.

Si vous avez le moindre doute sur les capacités de votre organisation à réussir ces missions dans le temps imparti, choisissez un prestataire qui peut vous y aider.

A Impala Webstudio, lorsque nous travaillons avec un client pour refaire son site, nous prenons le temps de faire un audit express du site actuel, d’examiner brièvement les contenus des sites concurrents, de formaliser la stratégie de communication digitale de l’entreprise, d’aider les décideurs à trouver la bonne arborescence, etc.

Nos clients sont un peu réticents à l'idée de passer par ces étapes préliminaires (ils préféreraient commencer le développement dès le jour 1), mais depuis que nous les pratiquons, nous remarquons que ces quelques heures de préparation font gagner plusieurs jours voire semaines aux projets.

03. “Le site n’est pas optimisé pour le référencement”


C’est généralement la préoccupation n°1 des sociétés qui souhaitent attirer des visiteurs ou mieux faire connaître leur offre sur la toile.

Un site mieux référencé” est généralement la première réponse qui s’impose à l'esprit des décideurs pour répondre à ce besoin.

Le piège d’une refonte pour le référencement

Il règne une certaine confusion en France sur la manière dont fonctionne réellement le référencement et sur ce qu’il peut apporter à une organisation.

Nombre d’interlocuteurs avec lesquels nous avons pu échanger semblent penser qu’il suffit de refaire le site pour apparaître en tête des résultats des moteurs de recherche.

Or le référencement n’est pas qu’une simple question de technique (site bien codé contre site mal codé) : c’est une discipline à part entière qui implique de la recherche de mots-clés, un examen de la concurrence pour cerner les possibilités, des efforts sur le long terme (monitoring, production de contenus, backlinks de qualité, etc.), une stratégie et un budget (pour ne citer que ceux-là).

data.jpg

Refaire le site internet avec, cette fois, un cadre technique “propre” pour le référencement est un excellent début. À vrai dire, c’est même une étape indispensable.

Mais à moins d’être absolument seul sur votre marché, ne comptez pas uniquement sur cette refonte pour obtenir des résultats révolutionnaires.

04. “Les équipes n’ont pas la main sur les contenus”


Une frustration qui semble disparaître, avec la popularisation de solutions telles que Wordpress, mais qui s’est maintenue en 2016. Le site internet de votre organisation a plusieurs années, vous avez besoin d’éditer ses contenus, mais vous n’avez aucun moyen de le faire vous-mêmes.

Il vous faut soit passer par l’agence qui l’a réalisé, soit par un service informatique débordé qui n’a pas de temps à vous consacrer.

À l'âge du Facebook et du Pinterest où chacun peut mettre en ligne une page web et la modifier d’un clic de souris, devoir passer par un expert pour modifier une phrase sur votre site vous paraît anachronique.

Le piège d’une refonte de site pour avoir la main sur les contenus


C’est tout simplement de tomber dans l’excès inverse.

Refroidi par l’utilisation du précédent site, vous attendez cette fois sur le nouveau de pouvoir contrôler tout le site.

Oui, tout, y compris les mentions dans le footer (le bas de page) et le moindre texte de l’interface (texte sur les boutons des formulaires, organisation du menu de navigation, etc.)

Voire parfois, de pouvoir construire vous-mêmes de nouveaux types de pages en glissant-déposant avec la souris des blocs de contenus.

Pourquoi est-ce un piège ?

Techniquement, vous offrir un tel espace d’administration est tout à fait possible. Mais un contrôle absolu des contenus peut très vite chiffrer à lui seul 30% du budget nécessaire pour le site complet.

Or, notre expérience a montré que nos clients surestiment presque à 100% leurs besoins en contenus administrables.

Les cas les plus graves étant des sociétés qui demandent un site entièrement administrable…. dont ils n’auront pas touché le contenu ni l’espace d’administration plus d’un an après la mise en ligne.

Pour préserver votre budget et les dates de livraison, nous recommandons à tous nos clients d'examiner attentivement les contenus du nouveau site et de se demander :
  • Lesquels vont réellement évoluer dans les mois qui viennent ?
  • Jusqu’à quel niveau souhaitez-vous pouvoir modifier les contenus. (Remplacer un texte par un autre de même taille ? Pouvoir réarranger les contenus de la page ? Etc.)
Les autres interventions pourront être facilement gérées par un contrat de maintenance (chez Impala Webstudio, ce contrat vous garantit une priorité dans l’intervention).

05. “Notre site et notre communication digitale ont été négligés trop longtemps et la direction a décidé de se concentrer sur le sujet.”


Une bonne nouvelle qui laisse présager de belles réussites pour votre organisation si elle évalue correctement le terrain et sélectionne les opportunités appropriées pour elle.

Les premiers réflexes des décideurs sont généralement d’améliorer la visibilité et la présence en ligne : optimiser le référencement, occuper l’espace en créant des profils sur les réseaux sociaux, publier des contenus, etc.

Le nouveau site internet est soit au coeur de ce dispositif, soit le tout premier chantier de cette nouvelle ligne directrice.

Le piège d’une refonte de site pour la communication digitale...

...tient tout simplement à la diversité des solutions qui s’offrent à vous pour communiquer.

Si vous-même ou votre direction avez fait quelques recherches, vous vous êtes retrouvé bombardé d’approches pour votre communication en ligne.

Content marketing. Animer un blog. Créer une newsletter. Être présent sur Facebook. Sur Twitter. Sur LinkedIn. Publier des vidéos. Utiliser le référencement payant...

Nous observons généralement 3 grands écueils.

  • Vous vous dispersez (vous tentez plusieurs approches, mais sans aller jusqu’au bout d'aucune, et n’en retirez pas les résultats)
  • Vous vous cantonnez aux premières approches qui vous sont venues à l’esprit (généralement Référencement, Social Media et Blog)
  • Vous choisissez des approches non adaptées à votre budget, votre calendrier, vos attentes ou encore au profil de votre organisation

Éviter ces écueils demande un plan, ainsi qu’une bonne connaissance des différentes approches, de leurs intérêts et leurs inconvénients.

Au moment de refaire votre site, demandez-vous “Quelle est la stratégie web de notre organisation pour les 12 mois à venir ?”.

Si vos décideurs sont confiants dans un plan qui tient sur une feuille A4 et se limite à “Refaire le site pour améliorer le référencement” et “Créer un compte Facebook”, il est vital de les alerter et de prendre le temps de formaliser avec eux une véritable stratégie et un plan d’action.

Plusieurs modèles sont disponibles sur la toile pour vous y aider. Retrouvez par exemple sur ce blog : un modèle simple et efficace pour formaliser votre stratégie web.

Vous vous apprêtez à créer ou à refaire votre site internet ?

Téléchargez gratuitement notre ebook “20 exemples de sites réussis pour vous inspirer”.

New Call-to-action

Thomas Gadroy

Publié par Thomas Gadroy

Adepte de content marketing, de copywriting (et bien d’autres termes anglais en “-ing”), Thomas coordonne la stratégie de contenu au sein d'Impala Webstudio et pour le compte de nos clients.

Recevez les nouveaux articles directement dans votre boite mail

Vous avez un projet,
nous avons les expertises.

Profitez d’un échange sans engagement de 15 min avec l’un des Impalas.

Contactez-nous