Les 6 principes fondamentaux pour réussir l'arborescence de votre nouveau site web

[fa icon="calendar"] 19 octobre 16 10:42 / by Thomas Gadroy

L’arborescence de votre site internet représente la manière dont les différents contenus seront organisés.

Elle va avoir une influence considérable sur les performances de votre site (à bien des niveaux). Malheureusement, il est courant de survoler ce sujet au moment d’inscrire, dans le cahier des charges, les principales pages que l’on imagine à première vue pour le nouveau site web.

Pour éviter cet écueil, nous vous invitons à conserver ces 6 principes en têtes.

#1 Le rôle de l’arborescence n’est pas celui qu’on croit

L’arborescence est plus qu’un plan informel retraçant la manière dont les contenus seront rangés.

Elle définit la structure même du site et influencera plusieurs points clés.

Le référencement du site : l’aisance avec laquelle les moteurs de recherche pourront l’indexer, leur compréhension de la hiérarchie entre les différentes informations, vos chances de voir apparaître des “Sitelinks”, etc.

La navigation des internautes : une organisation logique, naturelle, intuitive et cohérente maximise les chances que vos visiteurs trouvent facilement le contenu qu’ils cherchent.

Le retour sur investissement de votre site : un commercial expérimenté, lorsqu’il échange avec un client, choisit minutieusement le rythme auquel il distribue des informations sur votre produit ou votre service. Votre site doit en faire de même.

#2 Au mieux vous connaîtrez le profil de vos visiteurs, au plus l’exercice sera facile

Nous le répétons souvent sur ce blog, car c’est une vérité essentielle : réussir votre projet web (quel qu’il soit) va demander une connaissance fine des futurs utilisateurs de votre site.

Il s’agit de bien cerner le profil du visiteur idéal et de comprendre par exemple :

Ce que viennent chercher les internautes sur votre site (qu’ils viennent depuis les moteurs de recherche, une campagne email ou encore des réseaux sociaux) : quels contenus les ont attirés, quelles informations et arguments devraient suivre pour les amener plus loin, etc.

Les contenus et arguments qui auront le plus de chance de le faire interagir (par exemple : télécharger une étude de cas) ou de le convertir (par exemple : demander un devis).

Leur niveau de maturité par rapport aux produits, services ou informations que vous proposez. L'internaute qui est en train de vous comparer avec votre concurrent direct (phase de décision) est très différent de l'internaute qui commence tout juste à saisir dans google des mots-clés indiquant un besoin qui correspond à l'offre que vous proposez (phase de conscience). 

Votre site doit prendre en compte ces différents niveaux de maturité et proposer des contenus adaptés à chacun.

Article associé : Une infographie pour mieux comprendre ce concept : le parcours d’achat.

#3 Votre objectif final est la meilleure boussole pour vous guider

Un objectif clair vous aidera à prioriser les pages et leurs contenus.

Qu’attendez-vous de l’internaute qui visite votre site ? A quelle(s) action(s) précise(s) voulez-vous l’encourager ?

Si votre objectif est de générer des leads sur le site qui présente votre offre B2B, et que vous connaissez bien le profil de votre visiteur idéal (ou persona), vous pourrez alors structurer votre site afin

  • de proposer des contenus différents en fonction du niveau de maturité du visiteur par rapport à votre service.
  • de les diriger progressivement vers des contenus de décision et de les inciter à la prise de contact.
  • de les faire interagir avec du contenu (newsletter, étude de cas à télécharger, etc.) en laissant leurs coordonnées afin que vous puissiez les recontacter.

Pour résumer : vous pourrez adapter le flot même de votre site afin qu'il serve au mieux vos objectifs.

#4 Les arborescences pertinentes s’appuient sur la data

Bien entendu, nombre de choix que vous ferez pendant le projet s’appuieront sur des hypothèses ou des suppositions éclairées de votre part.

Ces contenus que vous imaginez pour le futur site sont à priori ceux qui auront le plus d’effets sur vos visiteurs. Mais ce n’est une supposition : vous n’en avez aucune certitude.

La data peut vous aider dans ces choix.

data.jpg

Consultez l’outil de tracking installé sur votre site actuel* et identifiez les contenus qui sont les plus demandés par vos visiteurs (nombre de fois ou la page a été affichée, temps de lecture, taux de rebond, nombre de prise de contact à partir de cette page, etc.).

*Si vous n’avez pas d’outil de tracking, faites le nécessaire pour en installer un dès maintenant : Google Analytics par exemple est gratuit et vous fournira des informations précieuses, même si vous avez l’intention de lancer une refonte à très court terme de votre site.

Analyser le volume de recherche pour les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner en utilisant des outils spécialisés (Google Keyword Planner, Hubspot Keyword, SEMrush, etc.).

Connaître les mots-clés réellement recherchés par vos visiteurs vous permettra de mieux répartir les contenus de votre site pour répondre à la demande.

Si vous rassemblez sur une même page deux sujets distincts dont chacun est recherché via Google par les internautes, vous passez à côté d'un opportunité de référencement.

#5 Vous disposez de plus de contenus que vous n’imaginez

Si vous avez déjà un site en place, vous vous êtes probablement inspiré de son arborescence pour construire la nouvelle en analysant les pages via un audit de contenu informel.

Article associé : un modèle simple et efficace pour réaliser l’audit de votre site avant une refonte

C’est un excellent début, mais ne le laissez pas limiter votre perspective.

Il peut être plus intéressant de produire de nouveaux contenus ou de réadapter des contenus “offline” (études de cas, témoignages clients, etc.) que de vous limiter à reprendre verbatim les contenus de l’ancien site.

Prenez le temps de définir l’arborescence idéale, en fonction de votre visiteur idéal, de vos objectifs et des données à votre disposition. Puis créez progressivement les contenus qui vous manquent.

Ne laissez pas le contenu que vous avez sous la main dicter la forme de votre futur site. Identifiez d'abord la structure qui sera la plus efficace pour atteindre votre objectif puis seulement préoccupez-vous des contenus.

#6 Le principe Boucle-d’or

Cette expression désigne le juste milieu à atteindre entre deux extrêmes et elle s’applique parfaitement ici : il vous faudra trouver le juste en milieu entre les deux modèles d'arborescence “Deep” et “Flat”.

Ou, formulé autrement : combien de rubriques principales choisir et jusqu’à combien de niveaux de sous-rubriques descendre ?

Si vous choisissez un nombre trop élevé de rubriques principales, le menu sera inutilisable, car trop long et la navigation sera confuse, car le visiteur se retrouve devant un pêle-mêle de pages dès le menu.

A l'inverse, si vous réduisez le nombre de rubriques principales, mais que vous accumulez des sous-rubriques dans des sous-catégories, la navigation sera frustrante, car votre visiteur aura besoin de trop de clics pour atteindre la page qui l’intéresse. De plus, vous risquez de vous retrouver contraint d’utiliser des termes vagues et génériques pour les titres des rubriques intermédiaires, ce qui va compliquer d’autant plus la navigation comme le référencement.

Encore une fois, ce sont vos objectifs qui doivent vous guider : en prenant en compte les particularités des profils que vous visez, quelle structure servira au mieux vos objectifs ?

Comment mettre toutes les chances de votre côté ?

Vos choix quand à l’arborescence du site ne sont pas anodins. C’est pourquoi nous guidons et conseillons toujours nos clients sur ce sujet délicat pour être certain d’obtenir les meilleurs résultats.

Si vous avez des difficultés à identifier l’arborescence idéale, il y a de forte chances que vous manquiez d’informations pour arbitrer. Téléchargez la checklist ci-dessous afin de découvrir les éléments qui vous manquent pour prendre une décision éclairée.

New Call-to-action

Thomas Gadroy

Publié par Thomas Gadroy

Adepte de content marketing, de copywriting, de growth hacking (et de bien d’autres termes anglais en “-ing”), Thomas est chef de projet au sein d'Impala Webstudio.

Recevez les nouveaux articles directement dans votre boite mail

Vous avez un projet,
nous avons les expertises.

Profitez d’un échange sans engagement de 15 min avec l’un des Impalas.

Contactez-nous