⇠ Retour vers le site | Tous les articles Let's talk!
Inbound Marketing

Comment améliorer les performances de votre stratégie digitale ?

Vous avez mis en place une stratégie de communication digitale depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, mais vous n’êtes (vous ou votre direction), toujours pas satisfaits des résultats ?

Si vous êtes certains que vous avez fixé les bons objectifs, et que vous vous adressez aux bons personas, nous vous proposons de passer en revue plusieurs solutions à envisager en fonction des problématiques que vous rencontrez.

1. Votre site web ne véhicule pas assez de trafic

3 - Comment améliorer les performances de votre stratégie digitale ?-2

Vous avez refondu votre site il y a quelques temps, ce dernier semble répondre aux attentes de vos cibles, est cohérent graphiquement parlant, et présente correctement votre offre. Mais pour autant, il ne génère pas assez de trafic ?

Sachez que vous n’êtes pas seul(e) dans cette situation. Selon une étude HubSpot, en 2018, 60% des marketeurs affirmaient que la génération de trafic et de leads était leur principal défi.

Dans tous les cas, il est judicieux de commencer par résoudre cette problématique : qui dit plus de trafic, dit forcément plus de chances d’obtenir des leads, et même des clients. Voyons donc ensemble les pistes que vous pouvez explorer pour accroître votre trafic.

Votre site internet est-il optimisé pour le référencement naturel ?

Vous vous doutez bien qu’on va parler un peu SEO et référencement naturel. Ne fuyez pas… Nous allons juste aborder les bases afin de vous aider à être plus visibles sur les moteurs de recherche, et donc, à obtenir plus de trafic qualifié. Cependant, ayez bien en tête que le SEO est un travail de fond, à mener sur la durée, et que travailler juste de temps à temps ces bases ne suffira pas.

Mener un audit de votre site web

Premièrement, nous vous conseillons de mener un audit de votre site web. Celui-ci vous permettra d’obtenir une vision d’ensemble des éléments à améliorer. Si vous débutez en SEO, nous vous conseillons dans un premier temps de prêter attention aux éléments suivants :

La meta title est une balise dans le code source de chacune des pages de votre site. Son contenu est repris dans les résultats des moteurs de recherche (SERP).

Pour favoriser le bon référencement de vos pages, veillez à ce que cette balise :

- soit unique sur chaque page

- contienne les mots clés pertinents vis-à-vis du contenu de la page

- contienne moins de 70 caractères pour être affichée dans son intégralité dans les SERP

Renseignez une méta-description (aux alentours de 155 caractères) sur l’ensemble de vos pages et articles afin de mieux vous positionner sur les moteurs de recherche).

  • Les balises sémantiques H1, H2, H3...

Idéalement, le contenu de votre page doit être structuré autour de titres et sous-titres, et de sections. Les titres sont hiérarchisés ainsi : la balise <h1> est utilisée pour le titre principal de votre page, <h2> pour les titres des sections principales, <h3> pour les sous-sections, etc.

Veillez à ce que vos titres soient donc structurés ainsi et contiennent également les bons mots-clés.

  • La vitesse de chargement de vos pages

Veillez à ce que votre vitesse de chargement n’excède pas plus de 2 à 3 secondes. Un site long à charger envoie un signe négatif aux moteurs de recherche, en plus de... faire fuir vos visiteurs ! D’après l’étude KissMetrics, 40% des visiteurs quitteront un site web si celui-ci met plus de 3 secondes à charger !

Des outils tels que Google Search Console, Google Page Speed ou encore tels que Screaming Frog peuvent vous aider à analyser ces différents éléments.


Travailler vos requêtes et mots clés

Chaque contenu doit être optimisé autour d’un mot clé, voire d’une requête précise afin d’améliorer sa visibilité sur les moteurs de recherche.

Pour cela, nous vous conseillons :

  • De sélectionner des mots clés ayant une volumétrie de recherche relativement élevée (plusieurs centaines à plusieurs milliers selon votre marché).
  • De sélectionner des mots clés ayant une concurrence faible, voire moyenne suivant l’autorité de votre domaine
  • D’orienter votre contenu sur les mots clés et requêtes recherchées par vos personas

Encore une fois, de nombreux outils tels que SEMRush, Ubersuggest, ou encore Google Keyword Planner vous aideront à trouver le bon mot clé, ou la bonne requête pour rédiger vos contenus (on vous détaille quelques outils supplémentaires un peu plus bas !).

Nos conseils pour créer un contenu optimisé

Pour clôturer cette brève introduction au SEO, nous vous conseillons de suivre cette check-list à chaque fois que vous serez amené.e à rédiger ou à optimiser un contenu :

  • Rechercher le mot clé ou la requête sur laquelle le contenu doit être positionné
  • Renseigner les balises méta-title
  • Renseigner la méta-description
  • Renseigner les balises sémantiques
  • Optimiser la taille et le poids des visuels afin de ne pas ralentir le temps de chargement
  • Travailler le maillage interne en insérant des liens vers 2 ou 3 de vos articles pertinents

Vous pouvez aussi utiliser cette check-list créée par SemRush :).

Téléchargez notre check-list afin de découvrir 70 critères pour  vérifier l'efficacité de votre stratégie digitale.

Avez-vous une stratégie de promotion en béton ?

Il n’y a pas que les moteurs de recherche qui permettent d’augmenter le trafic sur votre site web. Vous pouvez également attirer des visiteurs grâce à une stratégie de promotion de contenu bien pensée.

À l’instar de toutes les actions que vous pourriez mettre en place dans votre stratégie de communication marketing, tout doit être pensé en fonction de vos personas, et de leur parcours d’achat. Le but étant de délivrer le bon message, au bon moment, et au bon endroit pour obtenir les résultats escomptés.

La construction de votre stratégie de promotion dépendra bien évidemment de vos objectifs, de vos personas, de votre marché, mais aussi des ressources financières et humaines que vous pourrez y allouer.

Voici différentes pistes (parmi les innombrables possibilités) à explorer en priorité pour votre stratégie de promotion.

Promouvoir vos contenus sur les réseaux sociaux

Si cela n’est pas encore fait, choisissez d’être présents sur les réseaux sociaux qu’utilisent vos cibles. Une fois les bons canaux identifiés, il faudra trouver le rythme de publication qui fonctionne le mieux pour vous. Pour cela, vous passerez inévitablement par une phase de test en alternant :

  • Les jours de publication
  • Les heures de publication
  • Le type de publications (Stories, post, live etc).
  • Le format des publications (images, vidéos, infographies, sondages etc)

En procédant à cette phase de test, vous obtiendrez des données que vous pourrez analyser afin d’établir un planning de publication optimal pour votre entreprise, qui engendrera des résultats.

Afin de véhiculer du trafic sur votre site depuis vos réseaux sociaux, vous pouvez :

  • Insérer le lien de votre site web dans la biographie de vos comptes
  • (Bien) pratiquer le social selling
  • Promouvoir vos contenus dans vos posts en insérant un lien de redirection
  • Utiliser des fonctionnalités telles que le “Swipe up” en story instagram

Faire la promotion de vos contenus par e-mail

Vous pouvez également prévoir de faire la promotion de vos contenus par e-mail, que ce soit par un e-mailing de promotion ponctuel, ou par une newsletter plus récurrente.

Quelques conseils pour réussir la promotion de vos contenus par e-mail :

  • Segmentez votre base de données afin d’envoyer le bon contenu, à la bonne personne
  • Travaillez votre objet (faites de l’A/B testing si besoin)
  • Envoyez vos e-mails le bon jour, et à la bonne heure (encore une fois, faites des tests pour trouver le meilleur compromis)

Avoir recours à la publicité sponsorisée

Si vous souhaitez accroître la visibilité de certains contenus stratégiques, en fonction de vos objectifs, vous pouvez également avoir recours à la publicité sponsorisée.

En fonction de votre cible, de vos objectifs et de votre budget, vous pouvez envisager d’opter pour promouvoir vos contenus de manière sponsorisée sur les réseaux sociaux, mais aussi, sur Google.

Boîte à outils

Pour analyser votre trafic :

Pour auditer votre site :

Pour tester votre site :

2. Vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs de conversion et de génération de leads

3 - Comment améliorer les performances de votre stratégie digitale ?-1

Maintenant que vous avez atteint votre objectif de trafic, vous vous demandez certainement comment convertir vos visiteurs en leads. Pour cela, si ce n’est pas déjà fait, nous vous recommandons principalement de mettre en place des tunnels de conversion, mais aussi, de multiplier vos points de conversion sur votre site.

Avant de mettre en place une telle stratégie, nous vous conseillons fortement de connaître le parcours d’achat de vos personas cibles. Sans cela, il vous sera difficile de mettre en place des points de conversion optimaux.

Mettre en place un tunnel de conversion

Mettre en place une stratégie autour d’un tunnel de conversion permettra de maximiser vos chances d’obtenir des informations sur un visiteur, afin qu’il devienne un prospect. Pour cela, vous devez cependant lui offrir quelque chose en échange.

Voyons dans la pratique comme cela se passe :

1ère étape : créer un lead magnet

Pour commencer, vous devez créer, ou choisir la “contrepartie” que vous allez fournir en échange des informations sur votre visiteur. Vous pouvez envisager de créer une offre de contenu telle qu’un livre blanc, une check-list, une vidéo, mais aussi, choisir de proposer une démo de votre produit / service, ou encore, une consultation gratuite. Tout dépendra du persona et du stade du processus d’achat (buyer journey) que vous ciblez. Dans tous les cas, vous devez apporter de la valeur ajoutée !

2ème étape : créer un formulaire de conversion

Ensuite, créez un formulaire de conversion. Là encore, votre formulaire doit être bien pensé. Nous vous recommandons de ne pas demander trop d’informations, au risque de faire fuir votre visiteur. Ne demandez pas non plus des informations trop “avancées” : par exemple, nous vous déconseillons de demander à un visiteur qui n’en est qu’au début de sa réflexion d’achat de vous donner son numéro de téléphone direct.

3ème étape : créer une landing page

Enfin, créez une page d'atterrissage, aussi appelée landing page, qui aura pour objectif de convertir votre visiteur en lead. L’objectif de cette page est de lui présenter succinctement le lead magnet que vous proposez afin de l’inciter à remplir le formulaire. Cette page est généralement suivie d’une thank-you page, destinée à remercier le visiteur pour son intérêt, et le guider potentiellement vers une prochaine étape.

Pour mettre en place vos tunnels de conversion, nous vous recommandons de suivre les différentes étapes expliquées dans cet article, dans lequel nous décrivons précisément la démarche à suivre, ainsi que les outils à utiliser.

D’autres points de conversions possibles

Outre la mise en place de tunnels de conversion, vous pouvez envisager de convertir vos visiteurs en leads (ou prospects) par d’autres moyens tels que :

  • La mise en place d’un formulaire d’inscription à votre newsletter
  • La mise en place d’un livechat, ou d’un chatbot pour répondre aux questions de vos visiteurs
  • La mise en place de pop-up sur vos pages stratégiques
À lire aussi : 5 actions pour générer rapidement plus de leads depuis votre site web 

3. Vous avez peu d’abonnés et d’interactions sur vos réseaux sociaux

strategie-digitale

Avant de vous partager quelques conseils pour avoir plus d’abonnés et d’interactions sur vos réseaux sociaux, assurez-vous :

  • D’être sur les bons réseaux sociaux
  • De publier au bon moment
  • De partager du contenu de qualité

Avoir plus d’abonnés sur les réseaux sociaux

Déjà, ayez bien en tête que la taille de votre communauté ne fait pas tout ! La quantité, ne fait pas la qualité. Il est préférable d’avoir une petite communauté avec beaucoup d’interactions, plutôt qu’une grande communauté inactive.

Quelques actions à mettre en place pour avoir plus d’abonnés sur vos réseaux sociaux :

  • Activez des boutons de partage réseaux sociaux sur votre blog

Différents plugins (sur WordPress par exemple), vous permettent de mettre en place des boutons de partage réseaux sociaux sur vos pages et articles afin d’inciter les visiteurs à partager vos contenus, et donc, d’être plus visible et gagner des abonnés.

  • Incitez votre entourage professionnel à vous suivre

Invitez vos collaborateurs, mais aussi vos partenaires et clients à vous suivre sur les réseaux sociaux afin d’agrandir votre communauté.

  • Ajoutez les liens à votre signature d’e-mail

Ajoutez les liens vers vos réseaux sociaux à votre signature e-mail, ainsi que celles de vos collaborateurs !

  • Ajoutez les liens et logos de vos réseaux sociaux dans vos différents supports

Que ce soit dans vos e-mails, dans votre newsletter, dans vos offres de contenu, mais également sur vos supports print (brochures, cartes de visite etc), ajoutez les logos et liens de vos réseaux sociaux.

  • Utilisez la fonction “Inviter des amis”

Les pages Facebook et LinkedIn vous permettent d’inviter des amis de votre réseau à vous suivre. Vous pouvez avoir recours à cette fonctionnalité, en l’utilisant toutefois de manière intelligente. Le but n’est en effet pas d’inviter tout le monde pour avoir une plus grande communauté, mais d’inviter des personnes qui sont susceptibles d’être intéressées par vos offres et vos contenus.

Téléchargez notre check-list afin de découvrir 70 critères pour  vérifier l'efficacité de votre stratégie digitale.


Augmenter les interactions sur les réseaux sociaux

Le nombre d’interactions sur vos réseaux sociaux est un bon indicateur quant à la qualité de vos contenus et de votre stratégie éditoriale. C’est également un excellent moyen d’apprendre à connaître votre communauté, et d’échanger avec eux. Cependant, il n’est pas toujours facile de savoir par où commencer quand on a peu d’interactions (likes, partages, commentaires et mentions).

Pour accroître vos interactions sur les réseaux sociaux, commencez par :

  • Interagir vous-même avec les autres !
  • Poster des sondages pour inciter vos abonnés à interagir avec vous
  • Inciter votre communauté à réagir et à donner son avis
  • Publier des contenus utiles

4. Vos e-mails ne sont pas ouverts, et votre taux de clic est faible

Augmenter le taux d’ouverture de vos e-mails

Un taux d’ouverture faible peut s’expliquer de diverses manières :

  • L’objet de votre e-mail n’est pas attractif
  • Vous ne ciblez pas le bon public
  • Une base de données vieillissante

Pour accroître votre taux d’ouverture, nous vous recommandons donc :

  • De nettoyer votre base de données

Lancez une campagne de ré-engagement régulière et supprimez ou mettez de côté les contacts non engagés. Inutile de garder un contact qui n’a pas interagi avec vous depuis plus d’un an malgré vos différentes actions.

  • De segmenter votre base de données

Une fois que votre base de contacts est saine, segmentez-la ! Selon votre contexte, vous pouvez la segmenter par persona, par stade du cycle de vie de vos cibles, par offre de service, etc. L’objectif est d’envoyer le bon message à la bonne personne. Si vous envoyez un e-mail sur des croquettes pour chat à un client ayant un chien, c’est raté…

  • De travailler votre objet

Presque tout se joue dans l’objet… Votre objet doit être percutant et convaincant. Plus facile à dire qu’à faire n’est-ce pas ?

Un bon objet doit être court (environ 70 caractères) et doit contenir les informations importantes. Évitez d’insérer des “spams words” tels que “promotion”, “gratuit”, “urgent”... Ces techniques ne fonctionnent plus.

Nous vous recommandons d’avoir recours à de l’A/B testing afin de tirer des conclusions sur le type d’objet d’e-mail qui fonctionne le mieux avec vos personas.

Augmenter votre taux de clics

Et enfin, afin d'accroître le taux de clics, ou le taux de conversion de vos e-mails, nous vous conseillons :

  • De rendre visible vos call-to-action
  • Adéquation objet/contenu de mail/objectif

Travaillez l’emplacement, le format, le couleur et le wording de vos call-to-action afin d’améliorer le taux de clics.

Le contenu de l’e-mail annoncé dans l’objet doit être en accord avec l’action que vous souhaitez que le destinataire accomplisse. Si le destinataire ne reçoit pas le contenu auquel il s’attendait, il ne réalisera pas l’action souhaitée.

 

Pour chacune de vos problématiques, nous vous conseillons de commencer par mettre en place ces actions et conseils dans les prochains jours. Vous devriez voir des résultats assez rapidement :).

Comment savoir si votre stratégie digitale est efficace ? 

Nous avons conçu une check-list regroupant 70 indicateurs pour vous aider à vérifier l’efficacité de votre stratégie digitale. En la complétant, vous pourrez découvrir votre score et identifier les forces et faiblesses de votre stratégie digitale.

efficacité stratégie digitale

 


par Ophélie Herbaut

Une réaction sur ce post, une question à ce sujet ?

Saisissez votre commentaire ci-dessous.

Articles associés :

 24 septembre 2020

L’inbound marketing est-elle la stratégie la plus adaptée à votre entreprise ?

 1 septembre 2020

4 raisons pour lesquelles votre stratégie marketing digital va échouer

 11 août 2020

3 exemples de stratégie digitale réussie